La mise au point de votre motoneige, avant la saison

< Retour à la liste principale

Pour profiter pleinement de cette activité hivernale
N’oubliez pas

Pour profiter pleinement de cette activité hivernale

Votre motoneige a probablement été remisée durant plusieurs mois. Si vous voulez être prêt à prendre d’assaut les pistes dès qu’elles seront couvertes de neige, vous devez effectuer sa mise au point afin qu’elle soit en parfaite condition.

Votre manuel du propriétaire vous indique ce qu’il faut faire avant d’utiliser votre motoneige: il est sage de suivre ces directives. Toutefois, vous devez également effectuer un certain nombre de vérifications quand s’achève la période de remisage, à l’automne.

L’essence : Si, durant le remisage, vous avez laissé le réservoir rempli sans avoir ajouté de stabilisant, il faudra le vider et mettre de l’essence fraîche. Veillez à remplir votre réservoir à ras bord avant chaque randonnée.

L’huile : Si vous avez un moteur à quatre temps, une vidange d’huile est recommandée.

Les conduits d’essence : Voyez si des cristaux ne se seraient pas formés dans les conduits. Si c’est le cas, il faudra les remplacer.

La boîte à air : Nettoyez la boîte à air ainsi que le filtre. Quand vous préparez votre motoneige pour la saison, vérifiez si la boîte à air n’hébergerait pas par hasard des nids de souris; le cas échéant, nettoyez-la avant de mettre le moteur en marche, car cela pourrait causer de graves dommages.

Les injecteurs : On sait que les injecteurs sont obstrués si, pour que le moteur tourne, il faut utiliser l’étrangleur ou maintenir le papillon des gaz ouvert à 25 %.

Le système de refroidissement : Votre motoneige est-elle équipée d’un ventilateur ou d’une pompe à eau entraînée par une courroie? Si oui, consultez votre manuel du propriétaire pour savoir quelle est la tension recommandée. Il faut également vérifier si la courroie n’est pas fissurée ou lustrée, car cela indiquerait que son adhérence laisse à désirer.

Le papillon des gaz, les plaquettes de frein, le niveau des liquides : Ne négligez pas ces éléments; ils doivent tous être vérifiés.

Les faisceaux de fils : Vérifiez si un fil ne serait pas découvert parce qu’un rongeur l’aurait utilisé pour se faire les dents.

La corde du démarreur à rappel : Voyez si elle est effilochée. Il faut qu’elle soit intacte.

La courroie de transmission : Vérifiez son état, et veillez à en avoir une de rechange. Si vous devez la remplacer, rappelez-vous qu’il faut le faire seulement quand le moteur est éteint. Vérifiez la courroie de transmission avant chaque randonnée. Évitez d’avoir à la remplacer quand vous êtes sur une piste, mais si vous devez le faire, consultez d’abord les directives de votre manuel du propriétaire à cet égard.

La chenille : Vérifiez que la chenille n’est ni déchirée ni fendue. Jetez un coup d’œil au tunnel pour voir si les crampons ne risquent pas de perforer le réservoir de carburant ou un élément du système de refroidissement. Faites fonctionner la motoneige dans un garage ouvert jusqu’à ce que le système soit réchauffé afin de vérifier s’il y a des fuites de liquide de refroidissement.

Le réglage de la tension de la chenille : Une chenille trop lâche ou trop serrée s’usera plus rapidement.

La suspension : Il faut vérifier si les glissières ne sont pas trop usées ou détériorées, de même que les autres pièces de la suspension. Toute pièce de la suspension qui serait courbée ou cassée doit être redressée, réparée ou remplacée. On peut commander ces pièces à un détaillant de motoneiges ou les faire remplacer par son concessionnaire. Toutes les roues de support doivent y être; veillez à remplacer celles qui seraient manquantes.

Le réglage des skis : Ce réglage doit s’effectuer en même temps que celui de la chenille. Si votre motoneige a tendance à dévier, suivez les indications de votre manuel du propriétaire pour rétablir le parallélisme des skis.

Les lisses de carbure : Vérifiez-les attentivement. Les lisses usées ou courbées doivent être remplacées.

Les freins : En raison de l’usure normale, vous devez régler vos freins périodiquement.

L’allumage : Les bougies d’allumage sont une pièce importante dans une motoneige; sans elles, votre véhicule ne fonctionne pas. Voilà pourquoi il faut toujours en avoir quelques-unes en réserve.

Les feux : Vérifiez le phare en mode feu de croisement et feu de route. Assurez-vous que le feu de frein et les feux rouges arrière fonctionnent.

La lubrification du châssis : Il faut le faire plusieurs fois durant la saison au moyen de graisse de haute qualité pour les basses températures; on préviendra ainsi la corrosion et l’usure des pièces de la direction et de la suspension.
 

N’oubliez pas