Quand votre autocaravane devient votre seule résidence

< Retour à la liste principale

Un guide pour les caravaniers à temps plein.

Êtes-vous fait pour vivre à temps plein dans une autocaravane?
Autres facteurs à prendre en considération

Êtes-vous fait pour vivre à temps plein dans une autocaravane?

Bien des propriétaires d’autocaravane, des retraités comme des jeunes, choisissent de vivre sur la route. Ainsi, ils sont libres de partir quand ils veulent et d’aller où ils veulent. Si vous envisagez d’adopter ce mode de vie, il y a plusieurs choses à prendre en considération et il faut se préparer en conséquence.

Avant toute chose, vous devez vous demander si vous êtes fait pour ce mode de vie. N’oubliez pas que vous devrez vivre dans la promiscuité et passer beaucoup plus de temps avec votre conjoint. Êtes-vous prêt à faire face à cette situation? Par ailleurs, vous aurez moins de responsabilités et, par conséquent, davantage d’occasions d’explorer le monde et de faire de nouvelles connaissances. Il faut donc peser le pour et le contre avant de prendre une décision.

Le passage à la vie sur la route : La plupart des caravaniers à temps plein déclarent que le plus dur a été de se défaire d’une partie de leurs biens. Que faire de toutes ces choses que l’on a accumulées au cours d’une vie? Certains choisissent de les entreposer; d’autres préfèrent les donner à des membres de leur famille ou à des organismes de charité, ou ils les écoulent dans une vente-débarras. Ils gardent seulement les articles auxquels ils tiennent, comme les photos de famille, et qui ne prennent pas beaucoup de place.

Ce qu’il faut inclure dans votre budget : Pour savoir combien il vous en coûtera pour vivre à temps plein dans une autocaravane, n’oubliez pas de prendre en considération les éléments suivants :

  • l’essence pour le véhicule
  • l’immatriculation
  • le prêt hypothécaire et l’assurance du véhicule
  • les droits d’accès au terrain de camping
  • les coûts d’entretien
  • le téléphone cellulaire
  • le gaz propane
  • l’accès à Internet
  • l’épicerie et les sorties au restaurant
  • un fonds de prévoyance, en cas d’urgence

     

Autres facteurs à prendre en considération

Vivre sur la route, ça signifie ne pas avoir d’adresse permanente et séjourner dans différents parcs ou terrains de camping. Il est donc important de prévoir où vous vous arrêterez et comment vous accomplirez les tâches routinières, par exemple payer les factures et faire la lessive. Voici quelques indications à ce sujet.

  • Les animaux de compagnie : Plusieurs personnes qui vivent dans leur autocaravane ont un animal de compagnie. Or, ce ne sont pas tous les terrains de camping et tous les parcs qui acceptent les animaux de compagnie. Par conséquent, il vaut mieux se renseigner sur leur politique à cet égard si vous voyagez avec un compagnon à quatre pattes.
  • L’accès à Internet : La plupart des caravaniers à temps plein comptent sur la communication électronique pour garder le contact. Le téléphone cellulaire et l’ordinateur leur permettent d’être « branchés ». Grâce à Internet, il est possible de communiquer électroniquement avec ses proches, de consulter les prévisions météorologiques, de lire les nouvelles et d’obtenir des renseignements touristiques. Plusieurs choix s’offrent à vous : l’accès par ligne téléphonique commutée (certains terrains de camping offrent l’accès au téléphone); la technologie sans fil ou Wi-Fi (de plus en plus de terrains de camping en sont dotés); le service par satellite (lequel implique l’achat d’équipement, depuis le système complètement automatique que l’on fixe sur le toit jusqu’à celui que l’on doit mettre en marche manuellement); ou encore, l’accès Internet par cellulaire, le seul que l’on puisse utiliser tout en roulant.
  • Les opérations bancaires et le paiement des factures : Il faut simplifier ces transactions le plus possible. Les dépôts directs, les cartes de débit et les paiements de factures en ligne sont tout indiqués à cet effet. Vous devrez toutefois avoir recours à la poste pour certains types de transactions.
  • La gestion du courrier : Certains caravaniers à temps plein s’organisent avec un proche, ou un voisin, qui se charge de faire suivre leur courrier à une destination où ils comptent s’arrêter assez longtemps. D’autres prennent un casier postal au bureau de poste ou font affaire avec un fournisseur de service qui retient le courrier en leur nom jusqu’à ce qu’ils puissent communiquer une adresse de réexpédition. Si vous choisissez cette façon de faire, assurez-vous que votre fournisseur de service comprend que l’adresse de réexpédition ne sera pas toujours la même. Enfin, les caravaniers à temps plein recommandent de faire suivre le courrier au bureau de poste plutôt qu’à l’administration du parc ou du terrain de camping, car il n’est pas certain qu’on y acceptera le courrier des clients.
  • Les médicaments : Si vous prenez des médicaments, consultez votre médecin ou votre pharmacien afin que vos ordonnances puissent être renouvelées pendant que vous êtes en voyage.
  • La lessive : Dans certaines autocaravanes, il est possible d’installer une laveuse et une sécheuse; dans ce cas, pas de problème pour faire sa lessive. Cependant, bien qu’ils soient très pratiques, ces appareils ajouteront du poids à votre véhicule. Voilà pourquoi il vaut la peine d’envisager de faire sa lessive au lavoir du terrain de camping ou à celui de la localité la plus proche.
  • Les clubs : En Amérique du Nord, il existe des clubs formés par des caravaniers à temps plein. Adhérer à l’un de ces clubs est une bonne façon de se faire des amis qui ont adopté ce mode de vie. Cela permet également d’échanger des renseignements sur les voyages et les terrains de camping, ou d’obtenir des conseils en cas d’ennuis mécaniques. Vous trouverez de l’information sur ces clubs en naviguant sur Internet, en consultant un concessionnaire d’autocaravanes ou en lisant des magazines consacrés aux véhicules récréatifs.