Votre prime d’assurance auto, démystifiée

< Retour à la liste principale

Les choix que vous faites en tant que conducteur ont une influence sur votre prime d’assurance auto. Par conséquent, tenez compte de ce qui suit :

1) Comment conduisez-vous?
2) Quel véhicule conduisez-vous?
3) Quelle utilisation faites-vous de votre voiture?
4) Où vivez-vous et où à quel groupe appartenez-vous?
5) Quelles garanties choisissez-vous?
6) Des facteurs qui échappent à votre contrôle

1) Comment conduisez-vous?

Votre dossier de conduite est un indicateur du risque que vous représentez quand vous êtes sur la route. De façon générale, plus vous avez un bon dossier de conduite, moins votre prime d’assurance sera élevée. En faisant en sorte d’avoir un bon dossier de conduite, vous pourriez constater que votre prime d’assurance a tendance à baisser.

Votre dossier de conduite est basé sur :

  • Le nombre d’années écoulées depuis l'obtention de votre permis de conduire.
  • Toute condamnation en raison de comportement illégal au volant.
  • Le nombre d’accidents que vous avez eus.
  • Les contraventions pour excès de vitesse et infractions aux règles de la circulation.

N’oubliez pas que la suspension de votre permis peut avoir une incidence sur votre dossier de conduite.

2) Quel véhicule conduisez-vous?
En matière de vol, de sécurité et de résistance lors d’une collision, certains véhicules sont susceptibles de présenter un plus grand risque. Voilà pourquoi la marque et le modèle de votre véhicule ont une influence sur votre prime d’assurance. 

Voyez quelle est la cote de sécurité de votre voiture.
Les assureurs tiennent compte du coût de remplacement d’un véhicule. L’un des indices qu’ils pourraient consulter est celui du système de tarification
CLEAR (Tarification automobile selon la sinistralité canadienne). Mis à jour annuellement, ce système de tarification se sert des données relatives aux demandes d’indemnité présentées aux assureurs pour tarifer chaque marque et chaque modèle en déterminant la probabilité qu’un véhicule fasse l’objet d’un sinistre. Plus cette probabilité est élevée, plus votre prime le sera.
Le coût de remplacement. Les assureurs évaluent également combien il en coûterait pour remplacer votre véhicule, s’il était volé, ou le réparer, s’il était accidenté. C’est pourquoi, en général, les modèles plus récents et les voitures de luxe coûtent plus cher à assurer.

3) Quelle utilisation faites-vous de votre voiture?

Ce critère se fonde sur des statistiques bien simples : plus vous utilisez votre automobile, plus vous risquez d'être impliqué dans un accident de la circulation — et plus votre prime sera élevée. 

Les assureurs tiennent compte également du nombre de conducteurs qui utilisent votre véhicule, de même que de leur dossier de conduite.

4) Où vivez-vous et où à quel groupe appartenez-vous?
Les risques d'accidents, de vol et de vandalisme sont plus grands dans les régions urbaines, aussi les primes d’assurance auto y sont-elles généralement plus élevées. L’endroit où vous vivez est donc un facteur à prendre en considération.

Par ailleurs, dans certaines provinces les assureurs créent des groupes dans lesquels ils incluent les  personnes ayant un profil semblable. De sorte que si vous faites partie d’un groupe qui, selon les statistiques, est davantage susceptible d’avoir un accident responsable ou de se comporter de façon dangereuse au volant, cela pourrait faire grimper votre prime d’assurance.

5) Quelles garanties choisissez-vous?
La police d’assurance auto de base que vous souscrivez est établie par le gouvernement de votre province ou de votre territoire, mais vous êtes généralement libre de choisir vos garanties et le montant de vos franchises.

En règle générale :

Pour en savoir plus sur la couverture d'assurance minimum obligatoire dans votre province, consultez le document L'assurance auto selon votre lieu de résidence du BAC.

Le choix de vos garanties est un facteur important, qui influence le niveau de protection que vous offre votre police d’assurance. Consultez votre assureur afin de discuter de votre situation personnelle.

6) Des facteurs qui échappent à votre contrôle
Certains facteurs ne concernent ni le conducteur ni son véhicule. C’est ainsi que la situation économique (le marché, l’inflation) ou des décisions gouvernementales (les taxes, la réglementation) peuvent avoir une incidence sur votre prime d’assurance.